Cinq critères pour que tous les votes et toutes les personnes comptent

Les cinq critères pour que tous les votes et que toutes les personnes comptent.

Les critères servant à évaluer les mérites d’un système électoral sont généralement très similaires, d’un pays à l’autre. Lorsqu’ils sont utilisés pour remettre en question le système utilisé, ils permettent d’en évaluer les conséquences, puis ensuite, de poser des balises ou des objectifs pour revendiquer un modèle de remplacement. Les organisations œuvrant pour remplacer le système électoral majoritaire, au Québec et ailleurs au Canada, ne font pas exception. Leurs critères traitent généralement des sujets suivants:

Le respect de la volonté populaire: que le pourcentage de sièges occupés corresponde proportionnellement à ceux des votes obtenus, que tous les votes soient traités avec équité, que le gouvernement soit formé en concordance avec les votes obtenus par les différents partis.

Le respect du pluralisme politique: que le pluralisme politique d’une société puisse se concrétiser et s’exprimer, que les opinions politiques soient traitées avec équité.

Le respect des éléments constitutifs d’une société: que les groupes historiquement sous-représentés, soit les femmes, les personnes racisées et les personnes nées à l’étranger et les Autochtones, aient autant accès aux postes de représentation qu’au fait d’être représentés, que toute la population participe aux prises de décisions.

Le respect de la population de toutes les régions ou territoires, notamment de ses opinions politiques: que la démocratie soit effective quel que soit le lieu de résidence, quelle que soit la superficie des régions et des territoires servant à l’élection.

Le lien entre les personnes élues et la population: qu’il soit possible de référer à une personne en particulier, de pouvoir identifier qui représente qui, de savoir qui porte la responsabilité des décisions pour attribuer autant les mauvaises que les bonnes notes.

Autrement dit: s’assurer que tous les votes comptent et que toutes les personnes comptent.

 

Source: Mercédez Roberge, Des élections à réinventer, 2019, Montréal, Éditions Somme toute, 408 pages.