À propos

Le gouvernement a renié son engagement en annonçant qu'il abandonnait le projet de loi 39

Le 17 décembre 2021 le premier ministre François Legault a annoncé au Mouvement démocratie nouvelle qu'il ne poursuivrait pas l'analyse du projet de loi no 39, Loi établissant un nouveau mode de scrutin, abandonnant ainsi sa promesse électorale de 2018. Si le moment choisi, au départ du congé des Fêtes, a surpris le MDN, pour ma part je m'étonne davantage que le premier ministre ait voulu annoncer qu'il ne ferait rien. Il aurait tout aussi bien pu rester silencieux jusqu'à la fin de la présente session, tout comme il risque de le faire pour 80% des projets de loi qu'il a fait traverser de la précédente session (il y en a juste trop). Pourquoi donc faire une annonce pour le #PL39 ? Est-ce un ballon d'essai pour voir si une riposte viendra?

De la douzaine de textes parus depuis le 17 décembre, éditoriaux, lettres ouvertes et articles les plus neutres, tous sauf un, ont souligné à gros trait la promesse rompue et la vision égoïstement partisane des membres du caucus caquiste. Si le gouvernement espérait des félicitations, il a raté son coup. Même la raison invoquée n’a convaincu personne, car la pandémie n’empêchera pas l’Assemblée nationale de traiter, par exemple, de la protection de la langue française, de la réforme du droit de la famille ou de la protection la jeunesse. Ces sujets, pour n’en nommer que trois de la centaine de projets de loi sur la table, ne seront évidemment pas qualifiés d’ésotériques, alors que ce fut le cas du système électoral.

En choisissant le statu quo, le gouvernement contrevient de plus aux engagements déjà pris par d’autres voies : application de l’analyse différenciée selon les sexes (ADS), leadership dans la lutte contre le racisme, prise en compte de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, et bien d’autres. Tous sont balayés du revers de la main par le rejet de la locomotive permettant d’agir directement et indirectement : le système électoral.

Ainsi, le caucus caquiste porte maintenant un lourd fardeau ; il n’est plus celui qui ne fait rien pour remplacer le mode de scrutin majoritaire, mais celui qui empêche le changement.

Lire la suite sur Le gouvernement a choisi de conserver un système électoral qu’il sait défectueux (15-01-2022)

Bienvenue sur le site Internet du livre "Des élections à réinventer" de Mercédez Roberge

Présentation du livre

Des élections à réinventer

Un pouvoir à partager

Alors que se poursuivent les efforts, au Québec comme au Canada, visant à remplacer le système majoritaire uninominal à un tour, Mercédez Roberge propose dans cet essai une analyse détaillée des raisons de s’en départir et des choix à faire sans plus tarder. Accordant autant d’importance au respect proportionnel des idées politiques qu’au respect de la composition de la société, elle dresse le portrait des systèmes en place à travers le monde, et de leurs effets. Ses observations démontrent notamment que la combinaison d’un mode de scrutin produisant une représentation proportionnelle et de mesures structurelles pour diversifier la classe politique produit des résultats dont le Québec ne peut plus se priver.

Fourmillant de données pour qui souhaite réinventer les élections, ce livre présente aussi des propositions répondant aux objectifs démocratiques. Il constitue de plus un outil de référence permettant aux citoyennes et aux citoyens, ainsi qu'à leurs organisations, d’apprivoiser les bases de la représentation et du partage du pouvoir et de contribuer à l’obtention d’un système électoral porteur d’espoir.


Table des matières du livre

Préface – un chantier pour réhabiliter la démocratie politique

par Paul Cliche

Introduction

Ce que vous trouverez dans ces pages

Une base à connaître et des mesures pour comparer
  • Les personnes avant tout
  • Mode de scrutin ou système électoral ?
  • Le système électoral : jamais neutre, mais il devrait au moins être juste
  • Une quête de justice
  • Campagnes de peur et peur du changement
  • Les systèmes électoraux dans le monde : un portrait général
  • Mesurer la représentation obtenue : les idées
  • Mesurer la représentation obtenue : les personnes
  • En bref – avoir bon pied bon oeil
Tour d’horizon du système actuel
  • Les distorsions du système : ni les personnes ni les idées ne comptent
  • Image faussée du pluralisme et des opinions politiques
  • Image faussée de la population
  • Le récit faussé de l’histoire politique
  • En bref – un système électoral trop brisé pour être réparé
Comment ça fonctionne ailleurs ?
  • Éléments de base : les régions électorales et les listes
  • Des modes de scrutin proportionnels connus
  • Modes de scrutin et diversification de la classe politique
  • Zoom sur sept élections sous autant de modes de scrutin
  • En bref – ce dont nous sommes privés
Et si on terminait le travail ?
  • Dans le ROC, des avancées variables
  • Au Québec, un parcours composé de marathons et de sprints
  • Une loi à adopter, comme n’importe quelle autre
  • En bref – le chemin se fait en marchant
Vers un nouveau système électoral : faire les bons choix
  • La correspondance entre les votes et les sièges
  • La correspondance entre la société et les sièges
  • Propositions
  • En bref – le succès de l’aventure dépend des choix
Revisiter le passé pour imaginer un autre avenir
  • Et si nous recommencions à partir de l’année 2008 ?
  • La destination est à portée de vue
Annexes et compléments
  • Quelques définitions
  • Tableaux complémentaires
  • Ressources documentaires
  • Liste des tableaux
  • Liste des figures